Un cabinet d'avant-garde sur les luttes contre les discriminations

Le fait d'être une femme, la grossesse, la situation de famille, l'âge, la couleur de peau, l’origine ethnique, la nationalité, l’état de santé, l’orientation sexuelle ou la confession, pour ne retenir que quelques-uns des critères définis par la loi, ne devraient jamais entrer en ligne de compte dans l’appréciation portée par un employeur sur les performances professionnelles.

Ces critères n'autorisent pas une entreprise à pratiquer une distinction dans les rémunérations, l'attribution d'un avantage ou les progressions de carrière. De telles pratiques constituent des discriminations pouvant dégénérer en harcèlement moral dont Astaé obtient, souvent, la condamnation.

Astaé se mobilise tout particulièrement sur les retours de congé de maternité et le critère de l’âge qui concerne - tôt ou tard - tout dirigeant. Nous nous trouvons régulièrement à défendre des femmes privées de le poste après un congé de maternité ou parental et des dirigeants poussés vers la sortie, après des années de bons et loyaux services.