Accueil > Le cabinet > Présentation

Présentation

Astaé-Avocats est le premier cabinet dédié au conseil et à la défense des dirigeants et cadres-dirigeants travaillant en France et expatriés.

Afin de ne jamais être en situation de conflit d’intérêts, le cabinet refuse de travailler pour les entreprises. Il s’occupe exclusivement de l’intérêt des personnes physiques. Cette exclusivité évite aux personnes qui interrogent Astaé-Avocats de courir le risque de s’adresser aux avocats conseillant ou défendant les intérêts de leur employeur ou d’une société du même groupe.

Qu’ils soient dirigeants salariés ou mandataires sociaux les clients d’Astaé-Avocats constituent une catégorie professionnelle à part, celle des « intrapreneurs » ; bien que n’étant pas propriétaire de l’entreprise, ils se comportent comme tels et s’investissent tant qu’ils en arrivent à négliger leur intérêt personnel et leur vie de famille. Lorsqu’ils découvrent que leur départ est souhaité ou, pour les expatriés, que leur retour n’a pas été anticipé, leur besoin d’assistance est spécifique : ils recherchent un cabinet d’avocats aussi professionnel et investi que les cabinets d’affaires auxquels ils ont eu recours pour le compte de l’entreprise, véritablement spécialisé, pragmatique, pugnace mais sans dogmatisme.

L’objectif que se sont fixés les avocats d’Astaé-Avocats est de leur offrir un service répondant à ces attentes, aussi fiable, rigoureux et professionnel que celui dont bénéficie l’entreprise avec ses propres avocats d’affaires.

Un positionnement stratégique clair

Les prestations d’ASTAE, tant en conseil qu’en contentieux sont exclusivement réservées aux dirigeants, cadres-dirigeants travaillant en France et expatriés.

Le cabinet les accompagne lors de chacune des étapes de leur vie professionnelle, depuis la négociation des conditions d’entrée jusqu’à celles du départ, en passant par les divers événements jalonnant leur carrière (détachement, expatriation, mutation, modification du contrat de travail...). Sur l’ensemble de ces aspects, Astaé-Avocats offre un service à forte valeur ajoutée, adapté à la situation et, dans la mesure du possible, aux souhaits de chacun.

Au cours des vingt dernières années, le cabinet a accumulé une expérience inégalée en tant que conseil des dirigeants (mandataires sociaux ou salariés et des expatriés). Les stratégies et solutions proposées par Astaé-Avocats, ont souvent été novatrices sur les notions d’éthique managériale, de discrimination, de harcèlement moral et de responsabilité sociale avant d’être consacrées par la jurisprudence.

Astaé-Avocats refuse les sollicitations d’employeurs afin d’éviter tout risque de conflit d’intérêt et pour conserver les moyens d’un engagement sans concession au profit de ses clients.

Historique

Le cabinet a été fondé en 1992. Rapidement, les avocats du cabinet ont plaidé des notions qui n’étaient pas encore d’actualité telles que le harcèlement moral, les discriminations et des traitements inégalitaires de toutes natures (femmes, seniors, homosexuels…).

Dès 2000, Maître Philippe Ravisy publiait un ouvrage consacré au harcèlement moral au travail. En 2002, il en publie un deuxième consacré aux départs négociés.

Bien avant qu’elle s’y trouve, les avocats du cabinet militaient déjà pour l’intégration de la notion de harcèlement moral dans la loi. Ils ont d’ailleurs été consultés en qualité d’experts par un groupe parlementaire et le Conseil Economique et Social avant le vote de la loi de 2002.

Certains des succès obtenus ayant eu un fort retentissement médiatique, le cabinet a été repéré par un nombre croissant de dirigeants, de cadres et d’autres salariés qui, peu à peu, lui ont confié tous les aspects juridiques de leur carrière.

Nos clients

Les clients d’Astaé-Avocats sont des dirigeants liés à l’entreprise par un contrat de travail, un mandat social ou un cumul des deux. Ce sont également des cadres dirigeants, des managers de LBO, des expatriés et des cadres étrangers travaillant en France (de langue anglaise ou portugaise) pour des groupes internationaux, des sociétés cotées ou détenues par des Fonds et quelques grosses PME.

Les avocats du cabinet sont particulièrement au fait des techniques de rémunération spécifiques aux dirigeants des grands groupes, à ceux des sociétés financières (dont les traders), aux managers de LBO, ainsi qu’aux salariés à statut particulier (consultants en stratégie et en organisation, auditeurs, avocats salariés, sportifs professionnels, expatriés, journalistes, auteurs, inventeurs, VRP…).